3 actions à acheter en période de récession

Malgré sa performance positive au cours du dernier mois, le S&P 500 est toujours en baisse de 13 % en 2022. Après avoir culminé vers le début de l’année, l’indice boursier large a suivi une tendance à la baisse en raison de préoccupations macroéconomiques, principalement liées à la flambée de l’inflation. Une augmentation de la demande des consommateurs suite aux profondeurs de la pandémie, associée à des chaînes d’approvisionnement en difficulté, a entraîné une hausse des prix dans l’ensemble de l’économie.

Entrez la Réserve fédérale, qui est désormais chargée de relever les taux d’intérêt pour freiner l’inflation, mais sans plonger l’économie américaine dans une récession totale. Si ce défi peut être relevé, un soi-disant atterrissage en douceur, alors les consommateurs et les entreprises seraient certainement heureux. Sinon, cependant, les marchés pourraient être dans une situation bien pire.

Dans ce cas, les investisseurs doivent être préparés. Voici trois actions à acheter lors d’une récession.

1. Grillades mexicaines au chipotle

Le premier sur cette liste est Grillades mexicaines au chipotle (GCM 1,04 %). La célèbre chaîne de restaurants Tex-Mex vient d’annoncer un autre quart d’étoileavec des revenus au deuxième trimestre en hausse de 17 %, des ventes à magasins comparables en hausse de 10,1 % et un bénéfice par action ajusté en hausse de 24,7 % par rapport au deuxième trimestre 2021. Les actions ont immédiatement augmenté de 8 % après l’annonce des résultats, et elles ont augmenté de 359 % par rapport au passé. cinq ans.

Les investisseurs ont raison de se demander pourquoi Chipotle figure sur cette liste. Après tout, les consommateurs pourraient facilement échanger vers des produits moins chers alternatives de restauration rapideComme McDonalds et Wendy’s, quand les temps sont durs. Mais considérez l’orientation de l’entreprise. « La majorité de nos clients sont des consommateurs à revenu familial plus élevé », a souligné le PDG Brian Niccol lors de l’appel sur les résultats du deuxième trimestre. « Et nous avons en fait vu leur fréquence augmenter. »

Lire Plus  L'ancien directeur financier d'Activision-Blizzard démissionne du conseil d'administration de Smartsheet après un contrecoup interne – Metaverse Marketingverse Marketing

Cette situation favorable permet d’isoler l’entreprise dans un environnement économique difficile. Niccol a cependant admis que le consommateur à faible revenu a quelque peu reculé.

Alors que de nombreuses autres chaînes de restaurants ont connu des difficultés au plus fort de la pandémie, Chipotle a absolument prospéré, ouvrant des magasins de manière agressive et augmentant les ventes et les bénéfices à un rythme rapide. Dans un scénario de récession, la même situation est susceptible de se reproduire. Par conséquent, les investisseurs seraient avisés d’envisager d’ajouter cette activité exceptionnelle à leurs portefeuilles.

2. Costco De gros

Le prochain titre que les investisseurs devraient envisager d’acheter en période de récession est l’exploitant d’un club-entrepôt Grossiste Costco (COÛT -0,48%). Avec 835 emplacements dans le monde, cette entreprise est un favori des consommateurs grâce à son large assortiment de marchandises, allant de l’électronique et de l’épicerie aux vêtements et appareils électroménagers, à des prix extrêmement bas. Les ventes des 12 derniers mois ont totalisé 217,5 milliards de dollars, faisant de Costco le troisième plus grand détaillant au monde.

Grâce aux consommateurs affluant vers ses magasins en tant que guichet unique, Costco a été clairement gagnant pendant la pandémie, et cet élan ne s’est pas encore estompé. Au mois de juillet, les ventes des magasins comparables aux États-Unis ont augmenté de 11,4 %, contre une hausse de 13,1 % il y a un an.

Costco est en mesure d’offrir des prix aussi bas, ce qui est inestimable en période de récession, en raison de son environnement de magasinage sans fioritures et de son échelle massive. L’entreprise est en mesure de négocier des conditions favorables avec les fournisseurs, qui sont heureux de faire affaire avec Costco en raison de son envergure et de sa distribution. Cela s’est traduit par une marge d’exploitation intentionnellement mince de 3,4 % au cours du dernier trimestre.

Lire Plus  Northrop Grumman fait appel à Firefly Aerospace pour mettre à niveau sa fusée Antares vers des moteurs de fabrication américaine – Métaverse Marketing

« Il y a beaucoup de discussions et de discussions sur une récession à venir, mais si vous regardez dans nos bâtiments et si vous avez pris l’avion récemment, vous ne le remarquerez jamais », a déclaré Bob Nelson, vice-président directeur des finances et des relations avec les investisseurs. , mentionné lors du dernier appel aux résultats.

Malgré son ratio cours/bénéfice onéreux de 43, Costco est une entreprise que vous veux posséder pendant une période macroéconomique faible.

3. O’Reilly Automobile

Le dernier titre de cette liste est probablement le mieux placé pour prospérer en période de récession. Et c’est parce que le principal détaillant de pièces automobiles du marché secondaire O’Reilly Automobile (ORLY 0,30 %) a fait exactement cela. Pendant la Grande Récession, l’entreprise a enregistré des gains de revenus d’une année sur l’autre de 41,8 % en 2008 et de 35,5 % en 2009, ce qui constituerait des gains exceptionnels pour toute entreprise.

Lorsque l’économie est florissante et que les temps sont bons, O’Reilly s’en sort également très bien. En effet, avec un faible taux de chômage et une confiance élevée des consommateurs, les gens ont tendance à conduire davantage. Et cela augmente l’usure de leurs véhicules. Les 5 873 magasins nationaux d’O’Reilly sont prêts à servir à la fois les bricoleurs et les mécaniciens professionnels avec des freins, de l’huile moteur, des batteries et d’autres articles pour aider à prendre en charge les réparations et l’entretien.

D’un autre côté, les récessions sont celles où O’Reilly brille vraiment. Dans ce scénario, les consommateurs tardent à acheter de nouvelles voitures et se concentrent plutôt sur la prolongation de la durée de vie de leurs véhicules existants. Le résultat, encore une fois, est une aubaine pour l’entreprise d’O’Reilly, car la demande pour les produits qu’elle vend monte en flèche.

Lire Plus  Pourquoi ironSource Stock a sauté aujourd'hui

O’Reilly n’est peut-être pas aussi excitant que les actions de croissance technologiques populaires, mais au cours des cinq dernières années, il a produit un rendement de 244 %, dépassant le rendement total du S&P 500 de 84 % au cours de la même période. L’achat de ces actions est une décision évidente pour les investisseurs inquiets d’une récession.