Alors que d’autres startups réduisent leurs dépenses et accumulent de l’argent, Databricks frappe l’accélérateur – Metaverse Marketing

Lorsque Databricks a annoncé plus tôt ce mois-ci qu’il a franchi la barre du milliard de dollars, c’était certainement une étape importante pour l’entreprise, mais ce n’était pas une énorme surprise. Le démarrage du lac de données a volé. Il y a presque exactement un an, Databrick a annoncé une augmentation de 1,6 milliard de dollars sur une valorisation étonnante de 38 milliards de dollars avec un ARR de 600 millions de dollars. Cela est passé à 800 millions de dollars ARR en février de cette année.

Databricks dit maintenant qu’il ne compte plus ARR, mais regarde plutôt les revenus trimestriels et calcule un taux d’exécution annuel à la place. Quelle que soit la façon dont vous le mesurez, l’entreprise gagne rapidement de l’argent et les conditions économiques externes qui ont freiné les taux de croissance de nombreuses entreprises ne semblent pas avoir beaucoup d’impact sur Databricks.

Databricks rapporte que le taux de croissance de 80 % qu’il a connu l’année dernière n’a pas ralenti et qu’il constate un intérêt constant et constant pour sa gamme de produits, en particulier le Maison au bord du lac, un service qui combine un entrepôt de données avec un lac de données dans un seul produit, une polyvalence que les clients semblent vraiment apprécier. L’entrepôt de données a traditionnellement été utilisé pour stocker des données structurées, tandis que le lac de données a été créé pour stocker des quantités croissantes de données non structurées. La combinaison des deux, bien que difficile, réduit en partie la complexité de leur gestion séparée.

« Ce n’est pas le moment pour nous de lésiner. Nous n’en avons pas besoin. Ali Ghodsi, PDG de Databricks

Lire Plus  Bose réduit la taille et amplifie la suppression du bruit pour les écouteurs QuietComfort II à 299 $ • Metaverse Marketing

Le concept a trouvé un écho auprès des clients et s’est traduit par une croissance de la clientèle et des revenus. Pendant ce temps, Databricks embauche de manière agressive pour répondre à la demande constatée sur le marché. Il prévoit d’embaucher 2 500 nouveaux employés cette année, un contrepoids solide au flux constant de licenciements de startups technologiques dont nous avons entendu parler pendant une grande partie de cette année.

Databricks, d’autre part, a commencé 2022 avec 3 000 employés, en compte maintenant plus de 4 000 et prévoit d’atteindre 5 500 d’ici la fin de l’année.

Nous nous sommes entretenus avec le PDG Ali Ghodsi pour discuter du jalon des revenus, où il voit son entreprise aller l’année prochaine, et de la remarquable capacité de Databricks à contrer le malaise général du marché SaaS cette année.