La startup de Seattle, Tangibly, qui gère les secrets commerciaux et les NDA, lève 1,3 million de dollars – Metaverse Marketingverse Marketing

Tim Londonergan. (Photo tangible)

La nouvelle : Tangiblement levé 1,3 million de dollars, fournissant à la start-up de gestion des secrets commerciaux basée à Seattle de l’argent frais pour stimuler son développement de produits ainsi que ses équipes de vente et de marketing. L’équipe : La startup de 8 personnes est sortie du mode furtif en février, levant 700 000 $ à l’époque. Il a été fondé par le PDG Tim Londergan, ancien cadre d’Intellectual Ventures et fondateur de Wavefront Venture Labs. Il est rejoint par le CTO Liat Belinson, qui a cofondé AI Patents, un moteur de recherche de brevets, et le cofondateur et conseiller Christopher Buntel. , qui a occupé plusieurs sièges au conseil d’administration et des postes de direction pour des entreprises technologiques. La technologie : la première itération de la plate-forme de Tangibly est conçue pour permettre aux entreprises de télécharger leurs documents privés afin d’organiser et de gérer les autorisations. Ces documents peuvent être une conception de produit ou un accord de non-divulgation, et ces documents peuvent être consultés pour des litiges ou pour être présentés à des bailleurs de fonds ou des acquéreurs potentiels. La plate-forme est actuellement utilisée par des équipes d’avocats généraux, des professionnels spécialisés dans la propriété intellectuelle et des consultants externes aidant les clients à gérer leurs secrets commerciaux, a déclaré Londergan à Metaverse Marketingverse Marketing dans un e-mail. Il a déclaré que la plate-forme n’était pas spécifique à l’industrie, les utilisateurs pouvant tout protéger, des inventions biotechnologiques aux recettes. La concurrence : Concrètement, il devra concurrencer les cabinets d’avocats traditionnels spécialisés dans la protection des secrets commerciaux et disposant de leurs propres bases de données et plateformes internes, ainsi que des gestionnaires de propriété intellectuelle dotés de logiciels comme Questel. Les bailleurs de fonds : Wilson Sonsini, un cabinet d’avocats spécialisé dans le droit de la propriété intellectuelle, et Madrona Venture Group ont participé au tour de pré-amorçage. Parmi les autres investisseurs figurent Brainstorm Ventures, Incisive Ventures, PatentVest, Family Angel Management Fund, ainsi que d’autres investisseurs providentiels.

Lire Plus  Pourquoi une récession pourrait faire dérailler les plans de croissance de Netflix