Le fonds de capital-risque BMW investit dans une startup de la région de Seattle qui lutte contre les contrefaçons grâce à la technologie d’authentification – Metaverse Marketingverse Marketing

La technologie d’Alitheon utilise des images pour créer des identifiants uniques pour les objets physiques. (Alitheon Photo) Alitheon, une startup de la région de Seattle qui utilise des images pour créer et gérer des identifiants uniques pour des objets physiques, a levé 14 millions de dollars. La branche de capital-risque de BMW, BMW i Ventures, a co-dirigé la série A. Fondée en 2016, la société vise à aider les clients des secteurs tels que l’automobile, l’aérospatiale, le médical, les objets de collection et les produits de luxe à prévenir les contrefaçons et les pièces mal identifiées. L’idée est de remplacer les autocollants, les codes-barres, les codes QR et d’autres outils qui, selon l’entreprise, sont susceptibles d’être fraudés, endommagés, manipulés et perdus. Sa technologie « FeaturePrint » crée un identifiant unique pour les produits utilisant des images pour n’importe quel appareil photo standard. Le logiciel, avec l’aide de l’apprentissage automatique, codifie les attributs uniques d’une surface et la transforme en une « empreinte numérique ». Par exemple, un fabricant de lingots d’or et un fabricant de cartes informatiques peuvent prendre des images de leurs produits et les envoyer via le logiciel d’Alitheon. Ensuite, ils peuvent confirmer l’authenticité de ces produits au fur et à mesure qu’ils sont achetés et vendus sur le marché.

Roei Ganzarski. (Lié dans la photo)

Une entreprise comme BMW pourrait utiliser Alitheon pour identifier les contrefaçons et les pièces ou composants mal identifiés. « Aujourd’hui, le secteur automobile connaît une augmentation du taux de pièces contrefaites, ce qui se traduit par un énorme risque économique pour les équipementiers et un risque pour la sécurité de leurs clients », a déclaré Roei Ganzarski, président et chef de la direction d’Alitheon. Alitheon aide également à la traçabilité des matériaux, pièces, produits et assemblages à leur arrivée dans une usine, a déclaré Ganzarzki, ancien PDG de la société de propulsion électrique MagniX. Ganzarzki a déclaré pendant son séjour dans l’industrie aérospatiale qu’il s’était rendu compte qu’il n’y avait « pas de bonne solution pour connecter les mondes numérique et physique » en ce qui concerne l’authentification et le suivi. Interrogé sur la technologie blockchain, Ganzarzki a déclaré qu’elle pouvait être bénéfique pour identifier et authentifier les actifs numériques, mais pas les actifs physiques. Il existe d’autres systèmes alimentés par la vision artificielle similaires à Alitheon, mais Ganzarzki a déclaré que son entreprise se différencie car elle peut identifier des éléments uniques et individuels. « Alitheon est aujourd’hui la seule solution protégée par un brevet qui combine l’identification, l’authentification, ainsi que le suivi et la traçabilité en une seule offre qui ne nécessite aucun marquage ni additif », a-t-il déclaré. « C’est ce que les marques demandent pour ramener la confiance et la sécurité dans les chaînes d’approvisionnement. » Ganzarzki a déclaré que l’entreprise de 14 personnes génère des revenus, mais a refusé de partager des mesures spécifiques. Le financement total à ce jour est de 35 millions de dollars.

Lire Plus  1 Big Catalyst fait tourner les actions d'Arista Networks - Est-ce toujours un achat ?