Les gros fonds « baisent avec le marché de la série A mais pas avec le marché des semences », déclare le vétéran VC Mike Hirshland – Métaverse Marketing

Mike Hirshland profite de 2022. Malgré les zigs et zags du marché, il a passé une grande partie de son temps l’été dernier à Rhode Island, où des parents de loin se sont réunis de temps en temps pour une réunion de famille élargie. Lui et son partenaire Raanan Bar-Cohen ont également pu fermer leur cinquième fonds avec 150 millions de dollars d’engagements en capital à la fin de l’hiver – avant l’effondrement du marché boursier qui suivrait. En effet, les deux ont maintenant environ 375 millions de dollars d’actifs sous gestion dans leur entreprise de capital-risque de 11 ans, Entreprises résolues.

Une autre raison de se réjouir est ce qui se passe à leur stade du marché, où après une montée rapide, les valorisations reviennent lentement mais sûrement sur terre, suggère Hirshland. Il dit que même si le rythme de Resolute a été « remarquablement constant », conduisant à environ 10 investissements chaque année qui tirent des chèques initiaux de l’entreprise de l’ordre de 1 million de dollars à 1,5 million de dollars, le « plus grand départ » de son histoire a eu lieu l’année dernière. C’est alors que les tailles et les valorisations des tours ont explosé, incitant l’entreprise à faire des chèques plus importants tout en l’obligeant à s’éloigner des « tours de semences vraiment gros et vraiment coûteux » avec des valorisations si élevées que Hirshland craignait que leur prochain tour ne soit problématique.

Cela ne veut pas dire que tout a été une promenade dans le parc. Certaines des sociétés les plus performantes du portefeuille de Résolu, dont Opendoor et Bark & ​​Co., ont vu leur luttes puisque rendre public par le biais de rapprochements avec des sociétés d’acquisition à vocation spéciale.

Lire Plus  Waymo pour tester sa dernière technologie de voiture autonome dans les larges rues humides de Bellevue, Wash. – Geek Wire

Un autre des paris de Resolute, Clutter – qui est également soutenu par Sequoia Capital et SoftBank – a également eu plus de mal à développer son activité qu’il aurait pu l’imaginer plus tôt. L’équipe a fusionné avec un rival en février pour augmenter ses chances de succès, mais Hirshland, qui reste « assez optimiste » sur Clutter, admet qu’il n’est pas toujours facile de « déplacer des atomes » de manière rentable.

Ce qui ne préoccupe pas Hirshland, insiste-t-il, c’est la concurrence. Il dit que Resolute soutient les fondateurs en grande partie en fonction de leur vision et de la conviction de l’entreprise que l’équipe peut construire quelque chose irrésistible. (« Je suis essentiellement indifférent si c’est le jour 1 ou le jour 365, quand ils peuvent me montrer du code », dit-il.) Il soutient que les autres entreprises, quelle que soit leur messagerie publique, ne sont pas aussi ouvertes d’esprit, en particulier pas tout de suite.

En fait, interrogé sur des entreprises plus avancées comme Tiger Global et Insight Partners qui ont davantage porté leur attention sur les startups plus jeunes, Hirshland, parlant avec TechCrunch sur Zoom, hausse les épaules. « Les gros fonds se foutent vraiment du marché de la série A », dit-il, « mais sur le marché des semences, nous ne voyons pas ces gars descendre si loin. »

Même s’ils le faisaient, ajoute Hirshland, cela ne durerait pas longtemps. «Vous voyez toujours des entreprises annoncer ces grandes initiatives de démarrage parce que lorsque les choses deviennent compétitives, les gens bougent plus tôt. Mais quand la merde frappe le ventilateur, ils recommencent à se concentrer sur leur pain et leur beurre et le cycle continue.

Lire Plus  Voici exactement comment optimiser le maximum mensuel de 4 194 $ de la sécurité sociale

Resolute a jusqu’à présent investi environ 10 millions de dollars en chèques initiaux à partir de son nouveau fonds. Certains de ses investissements les plus récents comprennent Signlune startup qui vend des outils d’intelligence économique aux investisseurs et dont les fondateurs vendu une société antérieure, Bitium, à Métaverse Marketing en 2017.

Résolu a également récemment investi dans Nobl9une plate-forme dite d’objectif de niveau de service dont les fondateurs ont également vendu une société précédente (Orbitera) à Métaverse Marketing.