NowNow lève 13 millions de dollars et prévoit d’étendre son écosystème de produits financiers à travers l’Afrique • Metaverse Marketing

En 2011, le gouvernement nigérian a lancé un programme d’inclusion financière initiative et fixé comme objectif d’inclure 80 % de la population adulte du pays. Bien que seul un objectif de 64 % ait été atteint à la fin de la décennie, l’un des points positifs de l’exercice est que la réalisation de l’inclusion financière dans tout le pays reste un processus continu qui a vu les fintechs participer aux côtés des banques ces dernières années.

Agence bancaire les parvenus sont les principaux innovateurs dans cet espace. Leur système bancaire sans agence, qui comprend des milliers d’agents physiques, fournit des services financiers aux personnes non bancarisées et sous-bancarisées dans les zones rurales et semi-urbaines. Systèmes numériques NowNowl’une de ces plateformes lancée en 2018, a levé 13 millions de dollars lors d’un tour de table qui permettra à la startup de quatre ans d’étendre et d’étendre ses offres de services à travers l’Afrique.

Quand PDG Sahir Berry et son co-fondateur Mahesh Naïr ont fondé NowNow en 2016, ils voulaient apporter des solutions à l’inclusion financière et à la création d’emplois, deux des problèmes les plus importants auxquels ils pensaient être confrontés au Nigeria et au reste du continent. Selon Berry, en partenariat avec un partenaire tiers étranger, NowNow a lancé un portefeuille mobile fin 2017, mais s’est vite rendu compte qu’il devait développer sa technologie, ce qui a préparé le terrain pour sa mise sur le marché l’année suivante. « Faire cela et construire nous-mêmes notre propriété intellectuelle propriétaire a changé notre activité », a déclaré le directeur général. « Donc, pour commencer, nous avons fourni des solutions bancaires numériques aux consommateurs et aux entreprises. Mais aujourd’hui, nous devenons rapidement une plate-forme financière intégrée. »

Lire Plus  L'investisseur légendaire Julian Robertson est décédé - mais a laissé derrière lui de nombreux mentorés puissants - Metaverse Marketing

NowNow prétend avoir construit un écosystème de bout en bout de produits financiers destinés aux agents, aux consommateurs individuels et aux petites entreprises. Son produit phare, similaire à d’autres plates-formes bancaires d’agence telles que OPay, TeamApt et Nomba, implique plus de 50 000 agents à travers le pays qui fournissent des services financiers aux Nigérians comme l’envoi et la réception d’argent et le paiement de factures. La fintech propose également un produit destiné aux consommateurs où les gens peuvent envoyer et recevoir de l’argent, payer des factures et accéder à des services à valeur ajoutée tels que l’assurance et les prêts via une carte de débit et un portefeuille dans une application. Le service est disponible pour les utilisateurs de smartphones et de téléphones polyvalents ; cependant, pour ce dernier, ils devraient rendre visite à des agents pour accéder à d’autres services, a déclaré Berry. Les fournisseurs de services bancaires numériques similaires dans ce segment incluent Kuda, Carbon et FairMoney.

Selon Berry, NowNow veut se démarquer de la concurrence avec le développement d’une technologie compatible NFC qui permettra une fonctionnalité de connexion au sein de son écosystème de produits où les utilisateurs peuvent utiliser des cartes virtuelles ou physiques contre un téléphone ou un point de vente compatible NFC et touchez d’un portefeuille à l’autre à l’aide de deux téléphones. Ce produit a été mis à la disposition de quelques petites entreprises pour tester dans une phase pilote. D’autre part, NowNow fournit généralement à ces PME une plate-forme business-in-a-box avec des outils et des services à valeur ajoutée tels qu’une vitrine et une place de marché.

Lire Plus  Pourquoi les valorisations des startups baissent-elles lorsque les taux d'intérêt augmentent ? – Tech Crunch

« Il s’agit d’une plate-forme intégrée de bout en bout pour les PME, y compris la logistique et nous sommes la première entreprise au Nigeria à fournir une telle plate-forme de bout en bout », a déclaré Berry. Au-delà de cela, parce que nous avons construit toute cette technologie et en possédons la propriété intellectuelle, nous sommes également devenus une société BaaS fournissant notre produit à plusieurs fintechs au Nigeria et en Afrique. Nous avons également des institutions financières renommées qui utilisent nos produits pour offrir une solution en marque blanche à leurs clients. Cela atténue donc le risque dans la mesure où nous jouons dans l’espace grand public et B2B.

NowNow cible 5 000 PME avec sa solution business-in-a-box, y compris la technologie compatible NFC, d’ici la fin de l’année. Du côté des consommateurs, la fintech prétend servir jusqu’à 200 000 clients ; il espère porter ce nombre à 1 million d’ici décembre. « Nous sommes sur la bonne voie pour négocier un GMV d’environ 5 milliards de dollars d’ici la fin de cette année sur toutes les plateformes », a ajouté Berry.

Avec les fonds nouvellement sécurisés, NowNow prévoit de développer sa plate-forme, son équipe et son marketing à l’échelle que l’entreprise est « maintenant prête à adopter ». La fintech, récemment sélectionnée pour participer au Mastercard Start Path Global programme pour les start-ups d’amorçage, de série A et ultérieures, souhaite également introduire de nouveaux produits pour améliorer ses solutions existantes de banque de consommation, de banque d’agence et de paiement marchand et s’étendre dans les pays africains vers lesquels les fintechs du Nigéria se déplacent rarement : l’Angola et le Libéria.

Lire Plus  Le KNN3 de Singapour veut permettre la découverte sociale pour les applications décentralisées • Metaverse Marketing

«Nous voulons travailler dans des pays où nous constatons que l’infrastructure est paralysée et nécessite que la fintech intervienne et voit quelles solutions peuvent être apportées pour résoudre la situation. L’Angola est l’un de ces endroits où nous avons constaté que l’espace de paiement numérique est assez loin derrière et nous pourrions nous y lancer au cours du mois prochain. Le Libéria est un autre pays où nous nous préparons à mettre en place des opérations. »

Le tour de table a accueilli la participation de plusieurs entreprises, notamment la société de capital-risque et le studio NeoVision Ventures basés à Dubaï, DLF Family Office basé en Inde et Shadi Abdulhadi.