Volkswagen et le géant belge des services publics s’associent pour le stockage d’énergie du véhicule au réseau • Metaverse Marketing

Volkswagen s’associe à un opérateur de réseau belge pour intégrer les véhicules électriques dans le réseau électrique, alors que de plus en plus de véhicules électriques prennent la route dans un contexte d’augmentation des coûts de l’énergie.

L’unité de recharge de Volkswagen, Elli, et re.alto, une startup détenue par la société bruxelloise Elia, ont signé vendredi un protocole d’accord pour collaborer sur les moyens d’intégrer les véhicules électriques dans le système électrique.

Le partenariat pluriannuel prévoit d’identifier les obstacles à l’intégration des véhicules électriques et d’explorer comment l’alimentation du réseau avec des batteries de véhicules électriques peut aider à stabiliser les coûts de l’électricité et à réduire les prix de l’énergie.

Le concept de véhicule à réseau permet aux clients d’injecter l’électricité stockée dans leur batterie de VE dans le réseau, en y puisant de l’énergie si nécessaire. Volkswagen a déclaré que le partenariat explorera des incitations tarifaires pour encourager les conducteurs à contribuer au système électrique lorsque le véhicule est garé.

« L’essor rapide des véhicules électriques renforce la nécessité d’une coopération entre les secteurs de l’électricité et de la mobilité », a déclaré Chris Peeters, CEO du groupe Elia, dans un communiqué. « Nous voulons permettre au nombre croissant d’utilisateurs de VE de recharger leurs VE tout en maintenant l’équilibre du système électrique.

Volkswagen, le plus grand constructeur automobile au monde, a établi des dizaines de partenariats, de filiales et d’unités commerciales pour accélérer le développement des véhicules électriques. Formé en 2018, Elli gère les activités de recharge et d’énergie du constructeur automobile, y compris le réseau de recharge rapide Flexpole en Europe.

Lire Plus  Le vice-président de Samsung reçoit la grâce présidentielle pour corruption – Metaverse Marketing

Le mastodonte a formé une société en juillet appelée PowerCo pour diriger l’activité mondiale des batteries du constructeur automobile, des matières premières au recyclage. Volkswagen prévoit d’investir plus de 20 milliards de dollars pour construire six nouvelles usines de batteries à travers l’Europe d’ici la fin de la décennie. Les deux premiers seront situés à Salzgitter, en Allemagne, et à Valence, en Espagne.

Le groupe Volkswagen a également augmenté son investissement initial de 2 milliards de dollars jusqu’en 2026 pour aider sa filiale Electrify America à accélérer le déploiement de bornes de recharge ultra-rapides aux États-Unis et au Canada.